Direct Etudiant : offres de stage, jobs étudiant, alternance et VIE
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité des stages > L’année de césure

L’année de césure

Date de publication : 07/10/2019
Les grandes écoles proposent le plus souvent l’année de césure avant la dernière année d'études. Certaines d’entre-elles ont même rendu cette césure obligatoire. Elle est totalement intégrée dans leur schéma pédagogique et les entreprises apprécient cette ouverture sur le monde. Mais qu’apporte réellement une année de césure, comment choisir un pays, une activité, une formation qui viendra enrichir cette année spécifique qui faudra néanmoins intégrer dans son parcours et inscrire dans son CV !

L'année de césure

 À quel moment choisir son année de césure ?

La césure se situe plutôt en milieu de cursus, entre les trois semestres fondamentaux et les trois semestres de spécialisation. Elle a ainsi un rôle essentiel en confirmant les choix de l'étudiant.

À partir du moment où votre école propose une année de césure, vous pouvez postuler, mais sans garantie d'une réponse positive, car bien souvent les places sont limitées.

Les écoles d'ingénieurs ne sont pas toujours favorables à l’année de césure car elles estiment que l'allongement de la durée des études d'un an est préjudiciable à l'intérêt des diplômés. Chaque école a sa propre procédure et son calendrier pour accepter ou non les candidats à la césure.

Impossible d'en profiter sans avoir l’accord de l’établissement qui s'engage en contrepartie à réintégrer l’étudiant à son retour. L’étudiant doit déposer un dossier dans lequel il présente son projet et ses motivations.

Quels profils choisissent de faire une césure ?

Il y a tout d'abord ceux qui se cherchent et n'ont pas encore trouvé leur voie. Ceux qui ont un projet plus défini en tête et veulent acquérir une expérience significative dans leur domaine.

Ceux, enfin, qui souhaitent profiter de cette année pour donner de leur temps sur un projet qui leur tient à cœur. La composante internationale est de plus en plus une motivation supplémentaire avec l’envie de découvrir un pays au bout du monde.

Quels que soit, cette expérience convient aux étudiants qui ont déjà acquis une certaine maturité.

Quels sont les choix de césure possibles ?

Il faut bien réfléchir à son projet avant de faire votre demande de césure. En effet, il n’est pas question de perdre une année faute d’avoir anticipé les démarches en rapport avec l’objectif fixé !

Voici quelques exemples de choix possibles :

Un stage en entreprise :

Il faut d’abord trouver un stage en choisissant le secteur d’activité et le type d’entreprises. L’avantage de faire un stage, c’est une nouvelle fois d’intégrer le monde professionnel qui permet de découvrir la réalité d’un métier que l’on ne connait pas voire de faire deux stages successifs dans des entreprises différentes.

« Si vous avez choisi le marketing, peut-être pouvez-vous essayer la vente, ou bien goûtez à l’ambiance spécifique et dynamique d’une start up ! »

Apprendre une langue à l’étranger et suivre une formation dans l’université partenaire :

C’est l’option qui demande le plus de préparation. Quel pays choisir ? Il faut se décider en fonction du budget et des partenariats avec l’école ou l’université et d’autres universités à l’étranger.

Combien de temps ? Un ou deux semestres ? En tous cas l’expérience internationale sera toujours un atout dans un CV.

Un projet entrepreneurial :

« Vous avez envie de créer votre entreprise » La césure s’inscrit alors dans le dispositif de l'étudiant-entrepreneur. Que le projet aboutisse ou pas, cela compte peu car l’étudiant apprendra beaucoup en se lançant dans cette aventure entrepreneuriale. Il en tirera forcément des connaissances qu’il pourra valoriser plus tard en entreprise.

Un engagement associatif :

Les étudiants sont de plus en plus nombreux à s’intéresser au service civique pour une expérience dans le sport, l'environnement, la culture et les loisirs. Suivant la structure de l’association, les missions sont proches de celles d’un stage.

Il y a aussi le volontariat à l’étranger dans des missions humanitaires, des chantiers de construction et des projets environnementaux.

 

L’année de césure peut être une grande réussite si vous préparez bien votre projet. Elle peut aussi vous permettre de prendre de la maturité si vous sentez que vous n’êtes pas encore prêt pour vous lancer dans la vie professionnelle.

N’oubliez pas que les recruteurs adorent faire parler les postulants sur cette période de leur vie, alors faite en sorte que cette année de césure soit riche en expérience à la fois humaine mais aussi en terme de réalisation d’un projet concret.