Direct Etudiant : offres de stage, jobs étudiant, alternance et VIE
Accueil > Actualité > L'actualité de la formation initiale > Travailler dans la restauration : quelle formation choisir ?

Travailler dans la restauration : quelle formation choisir ?

Date de publication : 25/03/2015
L’hôtellerie-restauration est le 1er employeur de France, pourtant le secteur manque de jeunes diplômés. La restauration offre une très grande variété de métiers, qui se déclinent entre les métiers de la cuisine et ceux du service en salle. CAP, baccalauréat professionnel ou technique, BTS, Master… de nombreuses formations existent et correspondent à la pluralité de profils nécessaires.

Une insertion rapide grâce au CAP ou au bac pro

Le CAP est la formation qui offre l’insertion professionnelle la plus rapide. Il se prépare en deux ans après la classe de 3ème, ou en un an après une seconde professionnelle. Pour la restauration, plusieurs CAP existent : CAP agent polyvalent de restauration, CAP services en café-brasserie, CAP restaurant ou CAP cuisine. Après le CAP, l’étudiant a la possibilité de poursuivre jusqu’au niveau baccalauréat, soit professionnel, soit technologique (plutôt pour l’hôtellerie).

Le baccalauréat professionnel prépare à entrer dans la vie active. Le bac pro restauration ouvre sur les métiers de la cuisine, du service et de la commercialisation. Etant assez général, il permet de postuler à divers postes. La formation dure 2 ans, et est composée d’un enseignement général (français, histoire, langues vivantes) et d’un enseignement spécialisé (techniques de production, de services et de commercialisation). La formation théorique est complétée par deux stages : l’un de 12 semaines en première année, l’autre de 8 semaines en deuxième année.

formation-pour-travailler-dans-la-restauration

"Le BTS, qui confère à l’étudiant un niveau bac+2, ouvre sur des postes à responsabilités, notamment dans la gestion et le management."

Cette formation est idéale pour les futurs commis, chef de partie, chef de rang, maître d’hôtels… Elle s’effectue dans un lycée professionnel ou dans un CFA dans le cadre d’une formation en apprentissage.

Des postes à responsabilité grâce à un BTS

Le BTS, qui confère à l’étudiant un niveau bac+2, ouvre sur des postes à responsabilités, notamment dans la gestion et le management. Il existe 2 options : soit mercatique et gestion hôtelière, soit art culinaire, art de la table et du service. La première année est commune aux deux formations, la spécialisation s’effectue en deuxième année.

Le BTS hôtellerie-restauration option B prépare aux métiers de chef cuisinier, maître d’hôtels, régisseur, restaurateur… Les élèves acquièrent une formation complète, intégrant les règles de sécurité, d’hygiène, de nutrition et diététique.

La poursuite d’études à l’université ou en école

Pour les postes de management et de gestion de projet, il est possible de poursuivre ses études en licence professionnelle ou en Master, soit à l’université, soit dans des écoles privées. Beaucoup d’écoles hôtelières se trouvent en Suisse ; leur coût est souvent élevé mais elles bénéficient d’une réputation d’excellence et de formations tournées vers l’international. Ces écoles ouvrent de nombreuses portes.
 

Ces articles peuvent vous intéresser

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Devenez Ingénieur Génie Climatique et Thermique
23/06/2020
Bien chauffé et bien climatisé tout en optimisant les dépenses énergétiques, c’est tout l’enjeu du génie climatique. Le bien-être du consommateur est essentiel mais ce n’est plus suffisant. Désormais les fabricants de produits consommateurs d’énergie doivent aussi optimiser les performances énergétiques pour réduire la facture d’énergie de leurs clients et répondre aux directives réglementaires. Les industriels redoublent d’idées innovantes pour trouver de nouveaux leviers de croissance. Dans ce contexte dynamique et porteur, retrouvez les informations concernant le métier d'ingénieur en génie climatique et thermique, les formations, les missions, les compétences requises et les possibilités d'évolution.

...




Travailler dans un EHPAD
23/06/2020
Depuis le début de l’épidémie du Coronavirus, les maisons de retraite ont été au centre des préoccupations des familles avec la peur de voir partir, un parent, un grand parent. Avec la fin du confinement, la vie dans les Ehpad est redevenue plus normale avec le retour des familles au sein des établissements jusqu’à dans les chambres. Avec le vieillissement de la population, les maisons de retraite ont devant eux de grands enjeux. Nous vous proposons un éclairage sur l’emploi dans ce domaine d’activité et ses métiers.

...